Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 12:00
Faire passer la famille recomposée pour quelque chose de formidable, c’est nier le mal qu’on fait aux enfants. La vraie folie commence quand on essaie de faire passer pour normal ce qui ne l’est pas ; et pour désirable ce qui fait souffrir. C’est ce qui s’est passé, en France, avec la famille en franchissant le cap de l’an 2000.
 

La famille dite recomposée s’est alors imposée, en quelques années, comme une quasi-norme. Quelque chose de quasi formidable ! Pas une famille puzzle de grands sportifs tricolores, de politiques béats et de stars épanouies qui ne se soit fait photographier sur son canapé pour Paris Match en claironnant son bonheur recomposé ; et en laissant entendre que la tribu non traditionnelle, ça fonctionne. Tout en bêlant que cette nouvelle manière de vivre est, bien entendu, synonyme d’harmonie et de joie pour tous. Comme s’il fallait à tout prix déculpabiliser les parents du XXIe siècle naissant. Comme si le désir de vivre comme on l’entend devait à toute force être légitimé par les couvertures positives de nos magazines. Nous avons pété les plombs. Non pas de vivre comme nous le souhaitons ; mais de ne plus être capables – nous, les adultes – d’assumer notre égoïsme et nos valeurs individualistes face à nos enfants. Parce que la vérité est là, sévère : la famille recomposée reste une sacrée difficulté pour nos petits ; même si ça se passe bien (pour qui, au fait ?). Ne nous leurrons pas : ce qui s’est écrit depuis dix ans dans la presse sur ce phénomène «moderne et plein d’espoir» a été écrit par des adultes pour des adultes. En évitant de trop donner la parole aux professeurs de désillusions. Côté enfants, priés de sourire sur les photos glacées, la fête fut moins évidente. Surtout lorsque cette recomposition réussie
éclate à son tour et que les gamins ballottés une seconde fois se retrouvent abandonnés, si souvent hélas, par d’ex-beaux-parents qui s’évanouissent brusquement de leur quotidien ; alors que les enfants avaient déjà eu tant de peine à ouvrir leur cœur. Regardez autour de vous comme cet abandon-là se généralise en toute bonne conscience (ce n’est pas mon fils après tout) !

La suite sur Paris Match

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les Yeux Ouverts

  • : LES YEUX OUVERTS
  • LES YEUX OUVERTS
  • : INFORMATIONS, ECLAIRAGES ET REFLEXIONS DESTINES AUX PERSONNES DE BONNE VOLONTE POUR AIDER A VOIR, COMPRENDRE ET AGIR POUR LE BIEN COMMUN DE TOUS. "Etre informé, c'est être libre" Alfred SAUVY " Le bien que nous pouvons faire et que nous ne faisons pas, personne ne le fera à notre place" Elizabeth MONTFORT
  • Contact

Archives