Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 06:30

yeux-ouverts.JPG


Le 20ème siècle aura été le siècle des 2 plus grands totalitarismes de toute l’histoire : totalitarisme communiste, le plus long et le plus sanglant et dont on attend encore la mise en examen et les repentances ; totalitarisme national-socialiste et faciste, réplique du premier, de la même essence et la même pratique policière et terroriste.


Le troisième totalitarisme est en route, plus sournois et plus insidieux. Aussi matérialiste et négateur de la dignité de la personne humaine et de ses droits imprescriptibles et inaliénables, le totalitarisme libéral, puisqu’il s’agit de lui, a remplacé les grosses propagandes et les grands rassemblements par « les catéchèses idéologiques » infligées par les médias et le politiquement correct.

Dans le même siècle une seule institution a sans relâche défendu l’homme et sa liberté : l’église romaine. Certes, il y eut des défaillances voire des connivences regrettables y compris dans des mouvements chrétiens : on se souvient, par exemple, d’une certaine action catholique et de son bout de chemin avec l’idéologie marxiste. Mais dans l’enseignement officiel de Rome, la ligne fût une et constante : les 3 totalitarismes furent dénoncés, condamnés, combattus et ce dès les premiers jours. Et pour les deux premiers, il faut constater qu’ils ont été vaincus.

Reste maintenant le troisième qui s’avance masqué comme les précédents et dont les habits « sacerdotaux » sont les droits de l’homme, la démocratie, la tolérance, l’antiracisme, la lutte contre les discriminations, la  xénophobie, l’homophobie…
Comme les précédents, ce totalitarisme poursuit le même objectif : l’asservissement de la conscience de l’homme par la négation des notions de bien et de mal, de beau et de laid, de vrai et de faux.

Et face à ce totalitarisme, la réplique est la même que pour les précédents : c’est par la mise en œuvre de sa liberté de conscience et donc de parole et d’action que l’homme se défend. Comme le sportif entraîne son corps par des exercices qui le rendent plus fort et donc plus libre, il importe que chacun exerce sa conscience pour qu’elle soit plus forte et donc plus libre. Les moyens de cet entraînement sont simples, à la portée de tous et particulièrement efficaces : ils s’appellent prière, étude, méditation, parole, rencontre, écrit. Ils sont donnés dans le décalogue et les béatitudes ; ils se développent dans l’enseignement de l’Eglise ; ils s’illustrent dans l’histoire et manifestent leur étourdissante fécondité dans les trésors de la civilisation chrétienne ; ils se vivent pratiquement dans l’amitié entre les hommes qui est au fondement des nations.

Ainsi, le combat qui est proposé à tous les hommes de bonne volonté n’est pas seulement une lutte contre les formes nouvelles de totalitarisme, il est aussi la condition de la renaissance . On ne chasse vraiment le mal que par la pratique du bien. Les fausses oppositions entre la liberté de la personne et l’intérêt de la nation, entre les droits de la personne et le respect de la justice sociale, entre la liberté de la conscience et l’autorité de l’église, s’effacent devant cette réalité que tous ces biens, conscience, personne, société, famille, nation, liberté et paix seront perdus ou sauvés ensemble.

Ce qui se prépare, dans les douleurs inévitables de l’affrontement de la culture de vie face à la culture de mort, c’est la naissance d’une civilisation nouvelle, fruit des sacrifices , des combats et des martyres de ceux qui nous ont précédés et dont nous sommes que des héritiers indignes. Au plus froid de cet hiver totalitaire, ils ont tous annoncé le printemps. Nous n’avons pas le droit de les faire mentir.

Partager cet article

Repost 0
Published by CITE et CULTURE - dans Culture de vie
commenter cet article

commentaires

Les Yeux Ouverts

  • : LES YEUX OUVERTS
  • LES YEUX OUVERTS
  • : INFORMATIONS, ECLAIRAGES ET REFLEXIONS DESTINES AUX PERSONNES DE BONNE VOLONTE POUR AIDER A VOIR, COMPRENDRE ET AGIR POUR LE BIEN COMMUN DE TOUS. "Etre informé, c'est être libre" Alfred SAUVY " Le bien que nous pouvons faire et que nous ne faisons pas, personne ne le fera à notre place" Elizabeth MONTFORT
  • Contact

Archives